Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Carine ALLAIN
  • Carine ALLAIN
  • : Et si la Vie n'était que le Je que l'on aime jouer? Alors Soyons, Aimons et surtout, Jouons :)
  • Contact

Liste D'articles

  • LIEN NOUVEAU SITE
    NOUVEAU SITE ACTE et SENS Stages et prises de RDV CLIQUEZ ICI
  • Changement de Blog
    La suite sur Lettres à Soi http://lettresasoi.over-blog.com/ Au plaisir de vous retrouver sur ce nouvel espace de partage et de Joie. N'hésitez pas à vous y inscrire sur la nouvelle newsletter ou sur mon profil Facebook "les chemins du soi" afin de vous...
  • Goutte de mercure qui danse
    Le Mère-Cure :) tout est une question de rythme! http://www.youtube.com/watch?v=MperC7ySjSU Dansez bien!
  • Structure Tétraédrique Humaine
    C'est la première fois qu'en séance je visualise chez quelqu'un une structure en forme de pyramide à trois côtés: les changements de formes semblent vraiment de plus en plus concrets. D'habitude, elles m'apparaissent sous la forme de cases, c'est généralement...
  • Les petits pois et les pois chiches
    Je vais vous parler d'une petite histoire qui m'est venue, qui peut ressembler à une fable: celle des petits pois et des pois chiches. Autant vous le dire de suite, j'aime les petits pois et les pois chiches, mais on va passer par ces deux images pour...
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:34

"La femme est debout, robe ample, beaucoup d'énergie, comme un vent, puissante et forte: on dirai qu'elle déchaine une puissance de création, elle a les bras ouverts sur les cotes, la tête légèrement en arrière et elle ne touche plus le sol....
L'homme est derrière et autour: il est en chemise ample, les cheveux au vent. Fort et serein. Il a les bras autour d'elle sans la serrer, il semble que c'est lui qui dirige, soutient et contient.
Et elle est au centre, lui autour".

 

Dans l'action ou dans la matière:

Si je trouves pas l'info, qch se créée pour me guider.
Si je ne trouve pas mes pas, qq chose me parle pour me guider.
Si un plante, l'autre guide. Et ils inversent les rôles, chacun à leur manière pour que l'expérience coule et que j'apprenne des deux, avec les deux... Pour devenir une, moi.

-----------------------------------------------------------------------

Amusant car j'ai toujours eu l'image d'un féminin matière, montant, qui englobe l'idée de soi qui descend s'incarner ici. Comme un réceptacle qui se créé autour d'une énergie qui descend....
Et là, l'image est tout simplement inversée...

Et les deux sont justes ;-) parce que on arrive à la meme conclusion: pas la peine de regarder le féminin, le masculin, le ying, le yang, l'extérieur et le masculin... Tout cela est pareil, et dépend de l'expérience à vivre.


Normalement le positionnement se fait en automatique. 
Alors je suis allée voir la représentation de cet version automatique:
"Comme deux mains face à face, doigts contre doigts. Au centre, au niveau des paumes, qq ch qui se crée: une boule de lumière et de matière".
Mais à qui sont ces mains? Je vais voir derrière, il y a bien qq. Et je l'identifie comme le Soi, parce que c lui qui sait quoi créer et comment. Ce sont ses mains qui font le moi.

Laisser le soi, c'est laisser les choses s'adapter et se créer, lâcher prise. C'est lui qui tient, pas nous ;-)
La version automatique est souvent parasitée par nos éducations, ce que nous répétons aussi, au fait de ne pas se faire confiance à soi, en notre part divine et à sa création ici.

 

 

IMG_9127.JPG

Repost 0
Published by cheminsdusoi - dans articles
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:49

L'oeuvre de toute une vie, la trace que l'on laisse, la trace visible de nous, celle qui nous permet d'exister. Hum!...
Dans toute oeuvre, il y a un chef d'oeuvre, il y a celui qui atteint une perfection qui lui subsiste. Re-hum!...

Abandonner cette idée de subsistance et de perfection, ce n'est pas abandonner sa trace, c'est accepter de suivre celle que l'on s'est choisie, de retourner à cet essentiel qui est nous. Le faire pour soi, pour ce que l'on a besoin d'être et pas pour des raisons de rayonnement, des explications et des mensonges que l'on croit devoir créer.
Le devoir est envers soi, juste de poser ce soi. Après ce que la suite en fera, cela ne nous appartient pas. 
Laisser une oeuvre, c'est atteindre cette perfection qui fait que tout le monde reconnait que c'est unique. Et l'unique n'est crée que si on ose afficher qui on nait, qui on est. 
Mais pour cela, doit on attendre d'être morts? Non. Si on accepte que nous ne sommes pas en révolte contre mais en acceptation  de ce que l'on est et de ce l'autre à a vivre de différent.
Alors chacun peut créer son chef d'oeuvre en toute liberté et en toute simplicité, parce que tout est un chef d'oeuvre à qui reconnaitre que c'est Soi qui s'exprime: le sien et celui de l'autre.
Je peux poser mon chef d'oeuvre parce que je sais que c'est le mien, qu'il est unique, et que celui de l'autre l'est tout autant pour lui.
À chacun sa différence, à chacun son oeuvre et ( est) son histoire.

Alors co-oeuvre ne devient plus collaborer er trouver des terrains d'entente, c'est accepter que l'œuvre de l'autre est toute aussi importante, est toute aussi un chef d'oeuvre que la notre, et que c'est l'ensemble de toutes ces oeuvres qui forment la vérité et l'oeuvre divines.

 

P1030786bis.jpg

Repost 0
Published by cheminsdusoi
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:26

Homme et femme: une seule et même création.
C'est comme une pièce de monnaie: il a un pile et une face.

C'est les deux côté qui forment la pièce. Et entre les deux, il y a la bordure, la tranche, la limite et aussi l'équilibre.
Ces deux côtes ne voient pas les meme choses, jamais puisqu'ils sont dos à dos. Mais ils sont tous les deux dans le meme sens: à l'endroit ou à l'envers.
La face est une image, le pile est un symbole.
Si une est face contre terre, l'autre est pile vers le ciel. 
On inverse: face au ciel et pile sur la terre.... Ça marche aussi!

Comme ces pièces, on a tous deux côtés: la face et le pile.
Les deux doivent s'accepter et oeuvrer ensemble pour tenir en équilibre: si un des cote se croit plus fort, les deux tombent.

L'équilibre n'est pas rester sur place. Il faut accepter l'équilibre qui bouge, qui mouve. C'est une oscillation sur cette tranche, entre ces deux face, qui crée le mouvement, qui pose l'action et la création juste.
Se pencher sur son pile pour savoir, se pencher sur son face pour créer.

Alors les faces ne savent pas? Si puisqu'elles sont la face du pile.
Les piles ne créent pas? Si puisqu'ils sont le pile de la face.

C'est juste qu'ils croient n'être qu'un pile ou qu'une face, et qu'ils ont oubliés qu'ils sont une pièce entière à eux seuls.

 

IMG 8948bis

Repost 0
Published by cheminsdusoi
commenter cet article