Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Carine ALLAIN
  • Carine ALLAIN
  • : Et si la Vie n'était que le Je que l'on aime jouer? Alors Soyons, Aimons et surtout, Jouons :)
  • Contact

Liste D'articles

  • LIEN NOUVEAU SITE
    NOUVEAU SITE ACTE et SENS Stages et prises de RDV CLIQUEZ ICI
  • Changement de Blog
    La suite sur Lettres à Soi http://lettresasoi.over-blog.com/ Au plaisir de vous retrouver sur ce nouvel espace de partage et de Joie. N'hésitez pas à vous y inscrire sur la nouvelle newsletter ou sur mon profil Facebook "les chemins du soi" afin de vous...
  • Goutte de mercure qui danse
    Le Mère-Cure :) tout est une question de rythme! http://www.youtube.com/watch?v=MperC7ySjSU Dansez bien!
  • Structure Tétraédrique Humaine
    C'est la première fois qu'en séance je visualise chez quelqu'un une structure en forme de pyramide à trois côtés: les changements de formes semblent vraiment de plus en plus concrets. D'habitude, elles m'apparaissent sous la forme de cases, c'est généralement...
  • Les petits pois et les pois chiches
    Je vais vous parler d'une petite histoire qui m'est venue, qui peut ressembler à une fable: celle des petits pois et des pois chiches. Autant vous le dire de suite, j'aime les petits pois et les pois chiches, mais on va passer par ces deux images pour...
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:51

Fuite vers sa propre vérité, recherche de l'absolu, la lumière nous attire telle des petits moustiques qui veulent comprendre la nuit...

La dualité, ce monde relatif, ne nous permet pas de vivre notre lumière, c'est peut être juste ce que l'on en pense ou ce que l'on ressend, mais cela reste une vérité relative... Alors, que faire?

 

Imaginez vous face ou dos à une lumière. Regardez ce qui se passe.

Une ombre apparait! et le filtre, c'est vous, votre corps tout entier, votre matière :-) ça vous éclaire un peu?

 

Continuons un peu... enlevez maintenant toute notion de 'c'est bien'= lumière, et 'c'est mal'=ombre.

mettons à la place 'lumière=information sans l'histoire', 'ombre=création sans l'histoire'.

Reste juste une 'lumière et une ombre', une mise en relief du filtre qui est Soi.

 

On continue encore

Cette lumière est absolue à la source. Je ne vais pas la rejoindre, j'accepte qu'elle peu venir à moi, juste un petit rayon relatif* qui ne concerne que moi: ma vérité, mon univers.

Cette ombre est elle aussi absolue à la source, et je ne vais pas la regarder, je vais la reconnaitre dans ce petit rayon de création qui est le mien. C'est mon ombre, je la reconnais.

 

Instant magique: voilà que je comprend.

L'ombre est la lumière à travers mon filtre!

C'est le regard que je porte sur elle qui change tout!

 

Alors changeons ensemble le regard que nous portons sur nos ombres.

Ce ne sont pas des problèmes, c'est nous. C'est ce que nous pensons et réalisons avec nous.

Première phase: acceptons qui nous sommes.

Je suis en colère, je suis implacable, je suis désordonnée, je suis... toutes ces tensions que nous nous evertuons à combattre, transformons les en "je vous reconnais, je me reconnais".

Et en faisant celà, nous reconnaissons qui nous sommes, nous pouvons avancer sans fuir, et dans la complétitude et la perfectitude de qui nous sommes ;-)

Je sais, j'invente des mots comme d'hab, mais en ces temps de changement, je trouve qu'on peut se le permettre!

On obtient: la vraie colorité de nos vies, avec les contrastes, les mises en reliefs!** yessssss! enfin!

 

Et là, toutes vos intentions changent.

Je vais citer une phase, qui n'est pas de moi mais je ne sais plus de qui elle est...

"je demande à l'univers ce qu'il y a de meilleur pour moi en accord avec lui, tout en sachant, en ayant reconnu, qu'il y a une part de moi qui ne le mérite pas (phrase d'origine), qui ne le veut pas (à ma sauce)".

 

Qu'on soit d'accord, on ne transforme pas  notre univers en monde des bisounours, en paradis, en walahala! non, on crée du coup en conscience de soi, en synchronisation avec soi. On est conscient de ce que l'on est, on devient synchrone avec ce que l'on crée ;-)

On peut voir nos ombres, en sachant que si elle sont là, c'est qu'il y a une lumière sur moi pas loin, juste là à côté, derrière ou devant. Que cette ombre, c'est le filtre de la lumière qui la crée, que c'est mon expérience et qui je suis la solution. Et que si je la vois, c'est que j'ai toutes les capacités pour la reconnaitre et la transmutter!

 

Si je refuse de parler à cette ombre, de la reconnaitre, je me refuse aussi la lumière. Et je ne peux etre et vivre la lumière, qu'à partir du moment où j'ai réalisé que mes ombres sont elle.

Si je parle à cette ombre, si je la réalise comme étant moi, j'accepte la lumière en moi, j'accepte que je suis la solution, pas la question ;-)

C'est de que j'appelle 'transformer l'ombre en lumière'.

 

Ensuite? ensuite, c'est tout un programme, c'est la Vie! ;-)

 

 

 

* vous avez déjà essayé de prendre une photo sans ombres? beurkkkk! et sans lumière? re beurkkkk? ;-)

** cf Icare: des ailes en cire, il essaie de rejoindre le soleil. Sauf que ces ailes fondent, et il se perd, il tooooooombe! la même chose, les mêmes ailes, mais il va moins haut, accepte un petit nuage qui passe par là, et il vooooole!

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon expérience ;-)

 

je fais du blabla un peu, mais c le thème récurant depuis qq semaines, dans beaucoup de ces échanges en scéances.

Nos énergies refoulées reviennent à nous, nous parlent: 'regarde moi, accepte moi, tranforme moi'.

Et nos énergies vitales liées Gaïa, arrivent en force.

Gaïa :-)

Sa douceur, sa joie, son Amour, sa Créativité son infinies.

Elle est la femme, l'amante, la mère, la fille, la Vie dans ce qu'il y a de plus absolue.

Elle est aussi force, de cette force qui fait pousser un arbre, de cette force qui peut aussi détruire un mur à l'aide d'une graine.

Elle nous entoure, nous cajole, nous pousse et nous accompagne.

 

L'ombre, c'est elle; mais elle n'est pas ce que vous croyez: elle est la vie.

Son message est clair: elle vous aime, elle aime créer et vivre tout cela avec chaque molécules du vivant.

Elle est triste avec vous, elle rit avec vous, elle aime à travers vous.

Elle n'a aucun problème: elle est, ni soumise, ni prostituée à vos désirs, elle sait parce qu'elle se sait reliée au ciel qui peut ainsi la rejoindre dans cette parabole qu'est le monde vivant d'ici et maintenant.

Les êtres divins sont là, avec elle, elle est vous, vous êtes elle.

Les êtres de la nature, c'est aussi vous. C'est tout ce que vous voyez aussi.

Prenez soin de vous, et vous prendrez soin d'elle.

_____________________________________________________________

Calogero et Grand Corps Malade

L'ombre et la Lumière

 

 


 

Eté 1868, quelque part dans le Grand Ouest
Il a sauté sur son cheval pour disparaître en un geste
La porte du saloon claque encore, dehors le vent fouette la poussière
Lui il galope vers son sort sans jamais regarder derrière
Est-ce qu'il cherche ou est-ce qu'il fuit, est-il sûr ou incertain
Est-ce qu'il tente de rattapper ou d'échapper à son destin
A quoi ressemble son avenir, une évidence ou un mystère
Il se fabrique un empire, il est fait d'ombre ou de lumière

 

De l'ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire
Je marche vers le soleil
Dans les couleurs de l'hiver

De l'ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j'espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers


C'est l'hiver en 2008, quelque part à Paris
J'ai démarré la voiture pour échapper à ce temps pourri
La porte du café tremble encore, dehors la pluie fouette le bitume
A chacun sa ruée vers l'or, j'accélère à travers la brume
Puisque mon temps est limité, mes choix doivent être à la hauteur
C'est une course contre la montre ou une course contre la peur
C'est toujours la même chevauchée, on vise la lueur droit devant
Même si cette quête est insensée, je cours pour me sentir vivant

 

De l'ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l'hiver

De l'ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j'espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers


On court à travers les siècles, mais c'est toujours la même chevauchée
As-tu peur que la route s'achève mais cette course est insensée
As-tu mis un nom sur toutes les lèvres, les lèvres


De l'ombre ou de la lumière
Des astres qui nous éclairent
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l'hiver

De l'ombre ou de la lumière
Depuis le temps qu'on espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers

Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Arrêter de courrir, accepter de voir notre nature profonde.

Dans ses contrastes et sa beauté.

Et réaliser enfin le vivant.

 

 

P5180290.JPG

 


Repost 0
Published by Carine Allain - dans articles
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 13:38

Imaginez un temps qui vit et change dans un perpétuel recommencement.

Un début et une fin en simultanéité parfaite.
Imaginez deux sphères en continuels mouvements, et à la jonction, un espace temps qui se définit: Vous. Tout et Rien à la fois :-)
C'est un peu comme si le temps d'un battement de cœur, vous renaissiez, vous et pourtant pas tout à fait vous. Vous et en même temps un autre. Le temps de dire 'je suis' et vous n'êtes déjà plus la même personne. En fait, vous ne pouvez pas dire je suis, seulement "j'ai peut être été entre deux sphère d'espace temps, qui, le temps d'une rencontre, m'on définit".
Ça fixe les idées, et ça file le vertige :-)
Alors c'est quoi l'instant présent dont tout le monde nous parle? Pour moi, c'est l'évidence qu'il n'y a pas  de notion de temps quand on est conscient de soi, quant on vit le Soi.
Les grand maîtres spirituels donnent pleins de méthodes, la présence, la meditation, ect... Et chacun y trouvera ou pas sa voix.
Moi, je ne m'y retrouve pas.
Pourtant, je vis cet instant présent de plus en plus. 
Et dans la matière.
Je plante des graines sans me soucier du résultat, juste dans le geste qui me paraît bon au moment ou je le fais.
Je papote avec mes amis ou ma famille dans le simple plaisir d'être moi avec eux, eux avec moi. Oh, on parle de la météo, de nos vies, de nos projets. On mange, on rigole.
Je conduis en ne regardant pas ma montre ni le compteur, en chantant à tue tête ce qui passe à la radio, de façon plus ou moins juste d'ailleurs ;-)
Bref: je vis.
Et tous ces moment de pure bonheur ont un pont en commun: le temps s'arrête. 
Le temps recul parfois. Ou il s'allonge aussi.
Trop court souvent, je l'appel le temps présent.
C'est ce temps auquel on ne pense pas, comme quand on respire. Je ne pense pas toujours que je respire. Et bien là, c'est pareil, je ne pense pas que je vis un instant formidable avec moi même et les autres: je le vis.
--------------------------

A la fac scientifique j'ai rencontré un homme de religion catholique, et je lui ai demandé comment il faisait pour allier sa foi avec la science, la creation de la terre et des hommes en 7 jours avec la paléontologie. Sa réponse était claire: 'Dieu n'est pas bête et il veut les humains curieux d'eux même, alors il a créé les humains avec le passé, et tout ce qu'il faut pour qu'il puisse partir à sa recherche, le déterrer et le comprendre'. Enfin une réponse sur l'oeuf et la poule: les deux en même temps... 

Et c'est pareil pour nos karmas. Nos vies antérieures.
Nous les cherchons pour nous comprendre. Ils nous permettent de partir à la recherche de réponses à nos questions, et en chemin, de faire évoluer nos âmes, nos énergies, notre essence même.
Par la compréhension de ce que nous sommes, de qui nous sommes.
Certaines karmas ne sont pas détectables, parce que ce sont les limites que nous nous sommes fixés pour être dans notre réalisation.
D'autres arrivent comme ça, au grès des rencontres et de nos expérience, parce que c'est le moment de porter une nouvelle compréhension sur nous et ce que nous vivons et créons.
Les familles d'âmes, c'est pareil: on reconnaît juste qu'en face de nous, il y a plus qu'un bout de miroir, il y a un bout de notre histoire. Notre histoire passée et donc, la présente en même temps ;-)

P5180283
Repost 0
Published by Carine Allain - dans articles
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 15:20

Je serai absente tout le mois de mai.

Je répondrai donc à vos demandes de rdv à mon retour, donc début juin.

Bon mois de Mai :-)

Carine

Repost 0
Published by Carine Allain
commenter cet article