Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Carine ALLAIN
  • Carine ALLAIN
  • : Et si la Vie n'était que le Je que l'on aime jouer? Alors Soyons, Aimons et surtout, Jouons :)
  • Contact

Liste D'articles

  • LIEN NOUVEAU SITE
    NOUVEAU SITE ACTE et SENS Stages et prises de RDV CLIQUEZ ICI
  • Changement de Blog
    La suite sur Lettres à Soi http://lettresasoi.over-blog.com/ Au plaisir de vous retrouver sur ce nouvel espace de partage et de Joie. N'hésitez pas à vous y inscrire sur la nouvelle newsletter ou sur mon profil Facebook "les chemins du soi" afin de vous...
  • Goutte de mercure qui danse
    Le Mère-Cure :) tout est une question de rythme! http://www.youtube.com/watch?v=MperC7ySjSU Dansez bien!
  • Structure Tétraédrique Humaine
    C'est la première fois qu'en séance je visualise chez quelqu'un une structure en forme de pyramide à trois côtés: les changements de formes semblent vraiment de plus en plus concrets. D'habitude, elles m'apparaissent sous la forme de cases, c'est généralement...
  • Les petits pois et les pois chiches
    Je vais vous parler d'une petite histoire qui m'est venue, qui peut ressembler à une fable: celle des petits pois et des pois chiches. Autant vous le dire de suite, j'aime les petits pois et les pois chiches, mais on va passer par ces deux images pour...
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:45

Depuis plus d'un an que je suis en Ardèche, j'ai cherché partout des informations pour l'entretien des châtaigniers. La plupart ici sont malades, voir moribons, et le savoir faire pour les entretenir semble s'être perdu... la sur-explotation ayant pris le dessus.

Ce matin, je croise un voisin qui se met à parler des châtaigniers, et là, l'info arrive toute seule: il faut tailler les repousses aux pieds, pour qu'ils restent vigoureux. Cela me semble plausible et comme un signe, alors cet aprem, je m'y suis collée (il y en a en tout 7, y'a du boulot...).

Le premier qui attire mon attention, est le plus proche de la maison: il est carrement vrillé et contortionné au niveau du troncs à force de ne pas trouver dans quelle direction aller. Les anciens propriétaires avaient en plus pris une mesure radicale pour le 'sauver': il lui ont coupé la tête!

Comme à mon habitude, je suis interdite de tout matériel électrique pour tout ce qui est bricolage et jardinage: ça fait trop de bruit et j'ai besoin de calme. Et en plus, comme je suis maladroite, je préfère largement me faire une entaille plutôt que me couper une main ;-)

Alors me voici au pied de cet arbre, ma scie et mon coupe-branche à la main. Et je commence le travail.

Au fur et à mesure que je coupe, se crée à son pied un creux, dans lequel je vois bien un futur jeu pour enfant.

Rien de plus, j'interroge si tout va bien, et pas de réponse... le chêne qui pousse à son pied et qui pose un autre conflit doit lui rester pour l'instant.

Deuxième châtaignier, celui là est lui aussi vrillé et sans tête. Et je coupe coupe coupe... là, c'est un superbe siège qui apparait, et je me vois très bien venir m'y installer.

Il y a un composte que je n'utilise pas (j'ai des poules!), je l'enlève au grand damne d'une maman souris qui détalle en oubliant un de ses petits... l'ensemble finissant par aller dans un trou du châtaignier. Dérangée par le fait d'avoir délogée la petite famille, je fais une pause afin de les laisser se calmer et se retrouver. Puis, j'y retourne.

Coupe coupe coupe, bonjour le doute qui arrive... est ce que c'est vraiment bien pour l'arbre?

Petite diffusion, et je me rappelle que cet arbre parle.

je me met à son pied, et tout en continuant à tailler, je tappe la discute avec lui.

- Alors ça va?
- Pas mal!
- Chais pas si ça te fais du bien, mais je pense que c'est tout de même bon pour toi...
- Dans la nature on n'en a pas besoin. Disons que c'est bon pour tout les deux.
- C'est bien pour ça que je m'interroge... t'en dis quoi? Après tout c'est une partie de toi...
- Les humains sont bien tous ainsi ;-)
- Bon, je continue, mais là faut que je nettoie toute la terre qui s'est accumulée sur toi.
- Non, ne va pas trop loin, j'ai des amis ici, il faut leur laisser le temps de partir, la pluie le fera bien elle même, avec le temps.
- Ben t'as des nouveaux amis, une famille entière de souris ;-)
- J'aime pas les souris ;-)
- Je t'envois mes chats?
- Ils ne m'aiment pas: ils n'arrivent pas à grimper sur moi ;-)
- Ben dis donc, je ne serai pas en train de m'inventer des histoires? c'est bien à toi que je parle?
- Pourquoi, c'est pas pareil? ;-)

- ...

- Que ce soit à moi ou à toi que tu parles, n'y prends tu pas du plaisir?

- Oui

- Alors quelle importance :-)

Et voilà, on y est.

Je finis mon travail, continuant ma petite discussion: rien de négatif, beaucoup d'humour, les réponses qui viennent me semblent à la fois absurdes et logiques: j'en conclu que tout est normal ;-)

Je dis aurevoir à l'arbre, je m'éloigne et le regarde: on le voit bien maintenant, et malgrés son manque de tête et de branches, son air vrillé, il est beau, magique même: il est devenu lumineux, mais je ne sais pas si c'est parce que je (nous) ai nettoyé, ou parce qu'il est tout simplement content que je me sois occupé de lui.

Peu importe, les deux mon capitaine ;-)

 

Ce soir, en préparant la cheminée, je suis allée vider le seau remplit de cendre au pied du premier arbre: acte rapide et sans réfléchir. Puis je me dis: zut, est ce que j'ai bien fait?

Je me suis fait remonter les bretelles: à force de trop réfléchir, on en oublie d'agir. Ce geste anodin est trop bien en place pour le remettre en question, faut parfois savoir se faire confiance :-)

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le nettoyage de l'arbre et de moi même: le châtaignier est l'arbre du passé.
J'ai tout simplement coupé des branches du passé que nous continuons à entretenir alors que ce n'est que de l'énergie employée à maintenir des structures qui ne servent plus à rien, si ce n'est à s'empêcher d'être vus et lumineux. Une idée même que certaines de ces branches ne nous appartiennent pas (racines/ ancêtres), tout en ayant l'idée d'accepter de voir ses racines (les vraies), mais de ne pas en faire un gros borbel: nous devons avoir ces racines, mais seuls nous devons y pousser dessus, accepeter l'être unique que nous sommes.

Anodin non??? ;-)

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Carine Allain - dans articles
commenter cet article

commentaires

J.Michel 06/12/2011 16:11

Merci pour ton partage Carine,

Il est très chouette, résonant de simplicité et tout en sensibilité.
réceptivité qui m'atteind.

J'ai remarqué aussi que les châtaigniers autour du Château de Liviers vrillaient en se contorsionnant durement.
J'en avais mal pour eux [pour moi en fait ;)]

Jean-Luc en a une explication.
C'est spécifique à la région et ce que j'en ai déduit, c'est que l'Ardêche n'étant pas historiquement un lieu ordinaire, cette région cristallise beaucoup de choses liées à notre propre histoire
personnelle actuelle ainsi que collective.

D’innombrables lieux nous offrent la possibilité d'actualiser ce passé-présent, parce qu'ils recèlent un champ expérimental informationnel évolutionnaire formidable.

Les anciens propriétaires ont coupés la tête des 7 châtaigniers alentour de la maison.

7 châtaigniers, ça me fait penser à l'histoire des 7 nains, les chercheurs de Lumière se rendant à l'aube de tous les matins au centre sous-terrain d'une montagne (symbole de l'antre du Dragon) et,
ne rentrant qu'à la tombée de la nuit après y avoir piocher de beaux diamants, emblème alchimique par excellence du Grand Œuvre : L'ultime passage de la matière à la Lumière !

Pour les anciens propriétaires, il serait intéressant de connaitre ce que pouvait vouloir signifier pour eux et le lieu, couper la tête des 7 châtaigniers.

Ce qui me vient :
- Ne surtout pas couper les rejetons des racines (la transmission des frustrations des ancêtres) mais au contraire pour eux, raser ce qui émerge qui permettrait (danger!) la mise en lumière de ce
qui n'est plus nécessaire, ne leur appartenant plus.
Toute évolution a été ainsi stoppé net, jusqu'à une certain temps, jusqu'à ce qu'en tout cas, tu interviennes.

- En coupant ces têtes, ils se sont coupés la leur.
Empêchant de laisser s'exprimer leurs pur-esprist en laissant mourir Blanche Neige en eux (symbole du passage au blanc), comme ils ont laissé mourir Jésus sur la croix, en renouvelant l'expérience
à chaque fois, le dimanche à la messe.
Ne plus voir, ne plus savoir, ni ne plus sentir ou rien ressentir.

Les petites souris ?
Symbole de notre agitation intérieure indésirable.
Mais le châtaignier en question est plus sage que nous autres humains.
C'est ainsi dit-il en substance.
Juste accepter ce qui est.

Compost.
Cà me fait penser à Compostelle.
Compos-stella, composé d'étoile.
Mais cela m'en irait aller trop loin sur la voie alchimique.

La question que je me pose :
- Recyclerais-je mon propre compost par le moyen le plus juste en lieu et place, qui me serait le plus profitable personnellement et par répercussion, dans ma propre sphère d'influence, un peu, si
ce n'est beaucoup, dans un esprit d'une coévolution consciente ?

Je n'ai pas encore diffuser sur des poules.
L'expérience me semble intéressante à tenter.

Bises et bon toujours,
JM